RÉSEAU ART ACTUEL

Nouvelles

Les lauréats des Prix Les Arts et la Ville 2018

8 juin 2018

Le réseau Les Arts et la Ville est fier de dévoiler les lauréats des prix Artiste dans la communauté, Culture et développement, Citoyen de la culture Andrée-Daigle et Aménagement 2018. Ceux-ci ont été remis hier soir en marge du 31e Colloque de Les Arts et la Ville, qui se tient à Sept-Îles, lors d’une soirée de gala mémorable.

Prix Artiste dans la communauté

Le prix Artiste dans la communauté 2018, qui en était à sa deuxième édition, a été décerné à Javier A. Escamilla H. pour Change le monde, une œuvre à la fois, un projet d’éducation citoyenne qui pose l’art comme moyen de développer la conscience sociale, le sens critique ainsi que le désir d’engagement des jeunes, et qui leur permet d’accroître leurs compétences artistiques et professionnelles. Le jury a salué cette démarche artistique qui traduit la finesse et la cohérence du sens artistique de cet artiste-médiateur profondément ancré dans sa communauté. Mené de main de maître, ce projet rassembleur encourage le développement de la pensée critique, laquelle est essentielle au processus de création individuel et collectif. Expérience inoubliable pour une diversité impressionnante de participants et présentée dans une variété de lieux de diffusion, cette initiative peu conventionnelle permet la valorisation de la pratique artistique et, ainsi, une éducation culturelle nécessaire aux générations futures.

Une mention spéciale a également été décernée par le jury à Marie-Claude De Souza pour Topoésie, une œuvre immersive très originale, portée par une grande poésie, qui jongle habilement avec les notions de temps, de mémoire collective, de territoire et de patrimoine.

Madame Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), partenaire du Prix, a remis à l’artiste lauréat une plaque honorifique ainsi qu’une bourse de 5 000 $ offerte par le CALQ.

Lancé en 2017, le prix Artiste dans la communauté est remis en partenariat avec le CALQ afin de faire rayonner, dans l’espace public, l’engagement des artistes, partenaires du développement local.

Prix Culture et développement

La Ville de Sutton s’est vue remettre le prix Culture et développement 2018 dans la catégorie des municipalités de moins de 20 000 habitants pour Sur la trace des pionniers : Projet de conservation et de mise en valeur des cimetières de Sutton. Il s’agit d’un projet d’interprétation historique des 17 cimetières présents sur le territoire de la municipalité afin de sensibiliser la population à la préservation à long terme de ces lieux patrimoniaux. Le jury a apprécié fortement le sujet novateur de ce projet de mise en valeur, la prise en compte de l’expertise des acteurs locaux et son caractère fédérateur. S’inscrivant dans une vision de développement cohérente, l’initiative parvient à répondre aux besoins du milieu et, ainsi, à impliquer une quantité impressionnante de participants et d’organismes.

Par ailleurs, dans la catégorie des municipalités de 20 000 à moins de 100 000 habitants, le jury a été séduit par L’été Poitras, un projet culturel inédit mis sur pied par la Ville de Repentigny autour de la grande exposition rétrospective de la carrière du designer Jean-Claude Poitras, présentée au Centre d’art Diane-Dufresne. Le jury a tenu à récompenser ce projet bien articulé qui s’inscrit dans une démarche de développement artistique et culturel piloté admirablement par la Ville. Il favorise la mobilisation citoyenne sur le long terme ainsi qu’une meilleure accessibilité aux arts et à la culture. Il est un exemple éloquent d’implantation de la notion de transversalité de la culture en matière de développement local, générant notamment des retombées sur les plans social, touristique et économique.

Dans la catégorie des municipalités de 100 000 habitants et plus, le prix a été remporté par la Ville de Montréal pour le projet Un million d’horizons. Pour célébrer le 375e anniversaire de Montréal, le réseau Accès culture a proposé aux Montréalais cet événement pour poser un regard sur la ville qui soit inspiré par son histoire, et ce, à la fois dans un esprit de commémoration et de regard vers l’avenir. Le jury a souligné la qualité de ce projet d’envergure, audacieux et original, qui est parvenu à intégrer les multiples spécificités distinctives des arrondissements de la Ville de Montréal dans une vision collective de développement. Le jury a aussi mentionné l’impact, au niveau institutionnel, de ce projet qui valorise une pluralité de disciplines et d’approches artistiques et qui met en commun de nombreuses ressources dites professionnelles dans une perspective d’éducation artistique et culturelle.

Une mentions spéciale a aussi été remise pour ce prix, dans la catégorie des municipalités de 20 000 à moins de 100 000 habitants, à la MRC de Rimouski-Neigette pour les Coffres d’éveil à la lecture et à l’écriture destinés aux enfants de 0-5 ans, un projet qui, en plus de répondre à un besoin criant de renforcement des compétences en littératie, propose une démarche sérieuse en mettant à profit l’expertise des spécialistes de l’Université du Québec à Rimouski.

Monsieur Raymond Cantin, président d’ArtPublix, partenaire du Prix, a remis aux municipalités lauréates une plaque honorifique ainsi qu’un mobilier extérieur d’affichage culturel. Gracieusement offert par ArtPublix, cette structure facilement transportable et résistante aux intempéries propose une solution intelligente au déficit en matière d’installations culturelles observé sur le territoire.

Lancé en 2007, le prix Culture et développement, remis en partenariat avec ArtPublix, vise à récompenser des municipalités locales ou régionales pour une réalisation culturelle qui se distingue par son apport au développement de la collectivité.

Prix Citoyen de la culture Andrée-Daigle

Le prix Citoyen de la culture Andrée-Daigle 2018 a été remis au Théâtre Espace Libre pour le projet Les activités citoyennes du Théâtre Espace Libre, des actions de démocratisation de la culture destinées aux citoyens du quartier Centre-Sud, à Montréal. Le jury a tenu à souligner ce projet exemplaire aux visées fédératrices, contribuant au vivre-ensemble et au renforcement du sentiment d’appartenance des résidents du quartier à leur communauté. Porté par une volonté pérenne de développement, ce travail remarquable positionne cette institution théâtrale comme un lieu d’accueil pour la population du Centre-Sud. Ce nouveau point d’ancrage favorise l’inclusion, l’accessibilité aux arts et à la culture ainsi que la démocratisation du théâtre expérimental.

Par ailleurs, le jury a décerné une mention spéciale au Petit Théâtre du Vieux Noranda pour le projet Ma Noranda, une initiative inclusive qui positionne l’artiste, aux rôles multiples et au service des siens, comme un acteur important dans sa communauté.

Monsieur Benoit Lauzon, président de la Commission de la culture, des loisirs et de la vie communautaire de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) – partenaire du Prix – et maire de Thurso, a remis à l’organisme lauréat une plaque honorifique ainsi qu’une bourse de 2 500 $, offerte par l’UMQ.

Lancé en 2007, le prix Citoyen de la culture a été renommé « prix Citoyen de la culture Andrée-Daigle » en 2012, à la mémoire et en l’honneur d’Andrée Daigle, qui a dirigé Les Arts et la Ville de 2002 à 2009 avec passion et conviction. Il est remis en partenariat avec l’UMQ et vise à faire rayonner, dans l’espace public, l’engagement des organismes culturels et communautaires, partenaires du développement local.

Prix Aménagement

Le prix Aménagement 2018, dans la catégorie des municipalités de 20 000 à moins de 100 000 habitants, a été remis à l’Arrondissement de Verdun, à Montréal, pour le projet du Quai 5160 – Maison de la culture de Verdun, qui offre un lieu multifonctionnel réunissant une école de cirque, une salle de spectacles de 300 sièges, un lieu d’exposition pour les créateurs en arts visuels ainsi qu’un espace de résidence pour les artistes en processus de création ou d’incubation. Le bâtiment se démarque par son architecture exceptionnelle, sa grande accessibilité pour tous et sa programmation culturelle attrayante. Le jury a souhaité récompenser cette démarche d’aménagement qui présente un dialogue harmonieux entre une réussite architecturale indéniable, un site magnifique, l’environnement fluvial et l’intégration d’œuvres d’art à l’espace public.

La Ville de Trois-Rivières, quant à elle, a remporté le prix dans la catégorie des municipalités de 100 000 habitants et plus pour les aménagements entourant l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, qui comprennent plusieurs espaces publics extérieurs qui répondent aux besoins des usagers de l’amphithéâtre tout en offrant aux citoyens et aux visiteurs un nouveau parc riverain de grande qualité. Le jury a souhaité décerner le prix à ce projet d’une qualité conceptuelle irréprochable qui positionne le lieu, maintenant ouvert sur l’horizon, comme une destination incontournable pour la communauté. Ce projet, à l’esthétique résolument contemporaine, montre la voie à une intégration exemplaire des différents éléments d’aménagement au patrimoine bâti et naturel qui définissent le paysage trifluvien.

Par ailleurs, le jury a décerné une mention spéciale à la Ville de Belœil dans la catégorie des municipalités de 20 000 à moins de 100 000 habitants pour le Plateau Michel-Brault, un lieu de rassemblement qui dénote un fort souci d’équilibre entre l’environnement naturel, le choix des matériaux et la direction artistique.

Mentionnons que cette année, le jury n’a pas sélectionné de lauréat dans la catégorie des municipalités de moins de 20 000 habitants.

Madame Nicole Tardif, directrice générale des communications et de l’image de marque chez Télé-Québec – partenaire du Prix – et membre du conseil d’administration de Les Arts et la Ville, a remis aux municipalités lauréates une plaque honorifique.

Depuis l’an 2000, le prix Aménagement, remis en partenariat avec Télé-Québec, souligne l’effort déployé par les municipalités locales et régionales qui intègrent la culture à l’aménagement de leur territoire.

Le projet social du réseau Les Arts et la Ville

Le réseau Les Arts et la Ville outille les communautés du Québec et des francophonies acadienne et canadienne afin qu’elles utilisent pleinement le potentiel de la culture pour développer durablement leurs milieux de vie et renforcer le tissu social. Son action est fondée sur l’information et la sensibilisation, la mobilisation et l’inspiration – par la mise en valeur de pratiques exemplaires – ainsi que la formation et l’accompagnement de ses membres.

La culture est l’essence même de la vie en société. Elle permet à une collectivité d’exprimer pleinement son identité, et aux citoyens de développer leur fierté et leur sentiment d’appartenance envers celle-ci. Elle favorise le mieux-être des citoyens. Ainsi, agir par le moyen de la culture, c’est mener une action structurante pour nos collectivités ; c’est permettre à celles-ci d’être, de devenir et de durer.

Notre organisation

Créé en 1987, le réseau Les Arts et la Ville est un organisme de bienfaisance enregistré comptant 640 membres issus du monde municipal et du monde de la culture et ses alliés. Il rassemble ainsi des milliers d’élus et de fonctionnaires municipaux, d’artistes et de travailleurs culturels œuvrant à la création de communautés vibrantes. Solidement implanté au Québec, il représente plus de 75 % de sa population.

expositions et événements

Inscrivez-vous au bulletin hebdomadaire

 

 

© Copyright 2018 Réseau Art Actuel
Réalisé par Propage