RÉSEAU ART ACTUEL

Nouvelles

Annonce des lauréats des Prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois 2016

7 décembre 2016

Montréal (Québec)

L'Association des galeries d'art contemporain (AGAC) et la Ville de Montréal viennent de dévoiler les noms des lauréats du Prix Pierre-Ayot et du Prix Louis-Comtois 2016. Il s’agit de Nicolas Grenier pour le Prix décerné à un artiste de moins de 35 ans. Aude Moreau se voit, quant à elle, attribuer le Prix Louis-Comtois, remis à un artiste en mi-carrière. Ces prix d'excellence, créés par la Ville de Montréal en étroit partenariat avec l'AGAC, visent à reconnaître des artistes qui se sont démarqués grâce à la qualité exceptionnelle de leur travail. Ces deux lauréats mettent en valeur le potentiel des créateurs montréalais dans le domaine des arts visuels.

Les noms des lauréats ont été dévoilés par la Ville de Montréal lors de la cérémonie de remise des prix qui a eu lieu au Musée d'art contemporain de Montréal, ce mercredi 7 décembre 2016.


MONTRÉAL, le 7 déc. 2016 /CNW Telbec.
Reconnaissance en art contemporain - Les artistes Nicolas Grenier et Aude Moreau reçoivent respectivement le Prix Pierre-Ayot et le Prix Louis-Comtois
Mme Manon Gauthier, responsable de la culture, du patrimoine, du design, d'Espace pour la vie ainsi que du statut de la femme au comité exécutif de la Ville de Montréal, a remis le Prix Pierre-Ayot à l'artiste Nicolas Grenier et le Prix Louis-Comtois à l'artiste Aude Moreau. La 20e édition de la remise de ces deux reconnaissances a eu lieu ce soir au Musée d'art contemporain de Montréal en présence des membres de l'Association des galeries d'art contemporain (AGAC).

« Le Prix Pierre-Ayot et le Prix Louis-Comtois témoignent de la volonté de la Ville de Montréal d'accompagner les artistes dans leur carrière, qu'ils soient de la relève ou à mi-carrière. Je profite de l'occasion pour remercier les lauréats ainsi que les finalistes pour l'excellence de leur travail artistique et d'être des créateurs de lumière qui partagent leur vision avec les Montréalais tout en contribuant au rayonnement de Montréal, ici et à l'extérieur de ses frontières », a déclaré Mme Gauthier.

Les lauréats
Le lauréat du Prix Pierre-Ayot, M. Nicolas Grenier, réalise des peintures et des installations architecturales qui ont été exposées au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il crée aussi des dessins, des images numériques et des livres d'art. Son oeuvre se veut analytique et poétique, mêlant de l'architecture aux accents psychédéliques, des textes aux abstractions géométriques et des diagrammes aux champs colorés. Pour Mme Aude Moreau, qui a reçu le Prix Louis-Comtois, le jury du Prix Pierre-Ayot et du Prix Louis-Comtois a reconnu les interventions de l'artiste lauréate, qui tendent à traduire la spatialité de l'expérience physique du territoire en recyclant les expériences résiduelles, du « tout utilitaire » et du « tout productif ».

Le jury
Le jury des Prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois était composé de Mme Caroline Andrieux, fondatrice et directrice artistique de la Fonderie Darling, de M. Nicolas Baier, artiste lauréat du Prix Louis-Comtois 2015, de Mme Marie-Ève Beaupré, conservatrice de l'art québécois et canadien au Musée des beaux-arts de Montréal, de Mme Marie Fraser, professeur d'histoire de l'art à l'Université du Québec à Montréal et de Mme Judy Strapp, conservatrice à la Collection Claridge. Outre Aude Moreau, les finalistes pour le Prix Louis-Comtois étaient Mathieu Beauséjour et Nelson Henricks. Guillaume Adjutor Provost et Karen Kraven étaient aux côtés de Nicolas Grenier sur la lice des finalistes au Prix Pierre-Ayot.

Les Prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois
Voilà 20 ans que la Ville de Montréal et l'AGAC remettent le Prix Pierre-Ayot à un artiste de 35 ans et moins, dont la production en peinture, estampe, dessin, illustration, photographie ou tout autre médium se distingue par sa facture exceptionnelle et son apport original. Créé en 1991, le Prix Louis-Comtois vise à appuyer et promouvoir le travail et la qualité de la production d'un artiste en art contemporain à mi-carrière.

Les lauréats du Prix Pierre-Ayot du Prix Louis-Comtois reçoivent respectivement une bourse de 5 000$ et une bourse de 7 500$. Tous deux disposeront d'un budget de 2 500$ pour la promotion et l'organisation d'une exposition solo dans une galerie membre de l'AGAC. De plus, la Ville de Montréal se portera acquéreur d'une de leurs oeuvres.

Rappelons que Louis Comtois fut un peintre canadien reconnu sur la scène internationale pour son travail sur l'abstraction. Le travail de l'artiste multidisciplinaire Pierre Ayot fait l'objet d'une exposition ces jours-ci notamment à la Grande Bibliothèque ainsi qu'à la galerie GRAFF, dont il est le fondateur. Son oeuvre La croix du mont Royal est exposée à ciel ouvert à l'angle des avenues du Parc et des Pins.

La Ville de Montréal et l'AGAC ont créé des prix en leur nom en signe de reconnaissance de leur contribution exceptionnelle à l'art contemporain montréalais.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif
http://www.newswire.ca/fr/
 

expositions et événements

Inscrivez-vous au bulletin hebdomadaire

 

 

© Copyright 2017 Réseau Art Actuel
Réalisé par Propage