RÉSEAU ART ACTUEL

Nouvelles

Nouvelles nominations à la conservation du Musée des beaux-arts de Montréal

15 juin 2016

Montréal (Québec)

Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), annonce deux nominations au sein de l’équipe de la conservation qui s’ajoutent à celle récente de Benoît Légaré à titre de gestionnaire de la conservation.

En vue de l’ouverture en novembre prochain du Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein consacré à l’art international et à l’éducation, et surtout du redéploiement massif des collections
des cultures du monde en 2017, ainsi que d’autres projets à venir, le Service de la conservation se renforce encore.

Benoît Légaré est nommé gestionnaire de la conservation au MBAM. Il a été président d’ICOM-Canada de 2004 à 2007 et vice-président de l’Association des musées canadiens de 2013 à 2015. Son expérience en gestion d’organismes culturels est vaste. Rappelons qu’en 1995 et 1997, il fut secrétaire général des musées de Strasbourg, en France. De 1998 à 2000, il a participé à la création et à la construction du Centre des sciences de Montréal dont il a été vice-président et directeur (2001-2011). Actuellement, il assume également la présidence de Mécénat conseil inc. (MCI), une entreprise de planification stratégique muséale. Tout récemment, il a géré la réinstallation du Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier.

Geneviève Goyer-Ouimette devient la nouvelle conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain, titulaire de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky en art québécois et canadien contemporain. Son mandat est de mettre en oeuvre les objectifs de cette toute nouvelle chaire créée par Gail et Stephen A. Jarislowsky pour le soutien, la promotion et la diffusion de l’art contemporain québécois et canadien, des artistes et des collectionneurs. Au cours des quinze dernières années, cette professionnelle expérimentée a siégé à de nombreux jurys, comités, conseils et séminaires, devenant ainsi une observatrice avisée de la scène contemporaine. Elle fut également conservatrice de la collection de prêt d’oeuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec de 2005 à 2010. Plus récemment, elle était la dynamique directrice du centre CIRCA en art actuel, à Montréal.

Erell Hubert devient conservatrice de l’art précolombien au Musée. Cette multiboursière a obtenu un doctorat (Ph.D) en archéologie de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni (2009-2015), dont la thèse portait sur l’identité coloniale mochica dans la vallée de Santa, Pérou. Elle est aussi détentrice d’une maîtrise en anthropologie de l’Université de Montréal. Sur le plan professionnel, cette archéologue a notamment été superviseure de la Division of Archaeology de l’Université de Cambridge, et chercheure postdoctorale à la Dumbarton Oaks Research Library and Collection, Washington (DC). Elle a aussi été chercheure associée à l’Archaeology Centre et chargée de cours au Départment d’anthropologie de l’Université de Toronto. Erell Hubert poursuit son travail de fouilles archéologiques en tant que chef d’unité du Proyecto Arqueológico Cerro Baúl (Pérou), sous la direction de Patrick Ryan Williams du Field Museum de Chicago. Le mandat qui lui a été confié est d’enrichir, de documenter et de mettre en valeur la collection des Amériques du Musée en prévision du grand redéploiement de la collection des cultures du monde en 2017.

https://www.mbam.qc.ca/a-la-une/nouvelles-nominations-a-la-conservation-du-mbam/

 

Nouvelles nominations à la conservation du MBAM

 

expositions et événements

Inscrivez-vous au bulletin hebdomadaire

 

 

© Copyright 2017 Réseau Art Actuel
Réalisé par Propage