RÉSEAU ART ACTUEL

Nouvelles

Rrebecca Belmore et Anthony Kiendl reçoivent les prix Hnatyshyn

4 novembre 2009

Ottawa (Ontario) Canada

http://www.rjhf.com/VAWinners2009/2009WinnersPressRelease_FR.pdf

Gerda Hnatyshyn, C.C. et présidente de la Fondation Hnatyshyn dont elle préside également le conseil d’administration, a annoncé aujourd’hui les lauréats des Prix en arts visuels de la Fondation Hnatyshyn pour l’année 2009. Le prix de 25 000 $, en reconnaissance de l’oeuvre remarquable d’un artiste canadien, est remis à Rebecca Belmore de Vancouver, alors que le lauréat de la récompense de 15 000 $, soulignant l’excellence d’un commissariat en art contemporain, est Anthony Kiendl, directeur et conservateur du Plug In Institute of Contemporary Art, à Winnipeg.

Les lauréats ont été sélectionnés par un jury d’experts en arts visuels en provenance des quatre coins du pays : Ian Carr-Harris, artiste, auteur et éducateur, Ontario College of Art & Design; Peter Dykhuis, directeur/conservateur, Dalhousie Art Gallery, Halifax; Timothy Long, conservateur en chef, MacKenzie Art Gallery, Regina; Joan Stebbins, conservatrice émérite, Southern Alberta Art Gallery; et Gaëtane Verna, directrice générale, Musée d'art de Joliette, au Québec.

Née en Ontario, Rebecca Belmore (Anishinaabe) oeuvre dans plusieurs disciplines, dont la sculpture, l’installation, la vidéo et la performance. Vivant et travaillant présentement à Vancouver, Belmore crée depuis longtemps des oeuvres traitant de la situation des laissés-pourcompte et des marginalisés dans la société. Dans ses performances touchantes et dramatiques, le propre corps de l’artiste devient le site d’investigations historiques, culturelles et politiques, durant lesquelles elle explore l’individu et la communauté, les frontières entre le public et le privé, le chaos et le récit linéaire. Belmore a été la représentante officielle du Canada à la Biennale de Venise en 2005; ses travaux ont fait l’objet d’expositions à travers le monde depuis 1987 et ils se trouvent dans les collections du Musée des beaux-arts du Canada, de la Banque d’oeuvres d’art du Conseil des Arts du Canada et dans plusieurs autres. En 2004, Belmore s’est mérité le prestigieux prix VIVA, décerné par la Fondation Jack et Doris Shadbolt.

Dans sa recommandation de Rebecca Belmore pour le Prix en arts visuels de la Fondation Hnatyshyn, le jury a souligné la portée de sa pratique artistique : « Depuis la fin des années 1980, Rebecca Belmore a mis en cause les conceptions romantiques des cultures autochtones dans une suite remarquable de performances et d’installations faisant appel à différentes disciplines. Son travail allie une réflexion passionnée, une utilisation brillante des matériaux et une connaissance culturelle profonde puisée dans son héritage anishinaabe. Luttant sans relâche contre l’amnésie historique, son oeuvre donne la parole à ceux et celles qui ont été réduits au silence en restituant leur valeur à la communauté, à l’expérience locale et à la terre. Ce faisant, le travail de Belmore a inspiré d’innombrables artistes à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté artistique des Premières Nations à suivre son parcours révolutionnaire. La réussite de Belmore réside dans le fait que sa pratique n’a jamais cessé d’évoluer et que, tout en explorant sa propre histoire, elle met en cause les préceptes et les concepts de l’art contemporain sur la scène mondiale. »

Le lauréat du Prix d’excellence d’un commissariat en art contemporain de la Fondation Hnatyshyn est Anthony Kiendl, directeur/conservateur de Plug In ICA. En 2007, Anthony Kiendl a reçu la bourse Leverhulme de chercheur invité à la School of Arts, Middlesex University, à Londres. Il a été directeur des arts visuels à la Walter Phillips Gallery et au Banff International Curatorial Institute au Banff Centre en Alberta, de 2002 à 2006. En 2002, il a agi comme directeur par intérim de la Dunlop Art Gallery, Regina Public Library, en Saskatchewan, où il était conservateur depuis 1997. Il est présentement professeur dans le cadre d’un séminaire théorique de 2e cycle au département d’architecture à la University of Manitoba. Dans sa recommandation de Kiendl comme lauréat du Prix pour le commissariat, le jury a loué sa connaissance profonde des artistes et de leurs oeuvres comme formes d’expression culturelle. « La pratique d’Anthony Kiendl comme commissaire est modulée par un point de vue global et soutenue par une curiosité sans borne pour la culture contemporaine et ses artefacts. Son expérience variée comme commissaire comprend un vaste éventail d’activités reliées aux arts et elle reflète une compréhension acquise grâce à un engagement dans les centres d’artistes autogérés, les musées publics, les centres d’exposition, les conseils d’administration en arts et différentes communautés. Nombreux, ses écrits, recherches et publications ont porté sur exclus et les sous-estimés. Dans ses projets de commissaire, Kiendl a constamment abordé des sujets marginalisés par leur exclusion du courant dominant et, après les avoir examinés minutieusement, il les a jugés dignes d’attention critique. Sérieux dans sa conception et délicat dans son approche, le commissaire Anthony Kiendl élabore des projets qui mettent à mal les idéologies liées au pouvoir en allant au-delà de l’évidence pour exposer les éléments les plus fondamentaux qui contribuent à la construction de la culture. Ce faisant, il a mis en relief et défendu le travail d’une grande variété de praticiens en art contemporain et il a élargi les limites de la théorie culturelle pour amener de nouveaux publics à l’art contemporain. »

Les prix seront présentés à Winnipeg, au Manitoba, le 1er décembre 2009, lors d’une cérémonie et d’une réception présentées sous les généreux auspices du lieutenant gouverneur du Manitoba, l’honorable Philip S. Lee, C.M., O.M., à Government House, 10 rue Kennedy, à 17h00.

À propos de la Fondation Hnatyshyn Mise sur pied par le regretté très honorable Ramon John Hnatyshyn, vingt-quatrième gouverneur général du Canada, la Fondation Hnatyshyn est un organisme de bienfaisance privé qui soutient les artistes émergents et établis de toutes les disciplines dans leurs études et leur formation, et qui fait la promotion auprès du public canadien de l’importance des arts dans notre société. Ses programmes sont financés par des dons du gouvernement, de fondations, d’entreprises et de particuliers. Le ministère du Patrimoine canadien a versé, en fonds d’appariement, 2,4 millions de dollars à la Fondation.

Des renseignements sur les Prix en arts visuels de la Fondation Hnatyshyn sont disponibles sur le site Web de la Fondation www.rjhf.com ou en joignant :
Dawn Firestone
Directrice exécutive
La Fondation Hnatyshyn
613.233.0108

expositions et événements

Inscrivez-vous au bulletin hebdomadaire

 

 

© Copyright 2018 Réseau Art Actuel
Réalisé par Propage