RÉSEAU ART ACTUEL

Expositions et événements

La communauté artistique du Canada déplore l'absence de la culture dans les grands débats électoraux

16 juin 2004

Radio-Canada

SRC Radio
Mercredi 16 juin 2004

Bulletin National

[- La communauté artistique du Canada déplore l'absence de la culture dans les grands débats électoraux. - La communauté artistique du Canada se mobilise et exige des partis politiques fédéraux qu'ils définissent clairement leur programme]

Animateur(s) : JACQUES BEAUCHAMP

JACQUES BEAUCHAMP (LECTEUR) :

- La communauté artistique du Canada déplore l'absence de la culture dans les grands débats électoraux. -

La communauté artistique du Canada se mobilise et exige des partis politiques fédéraux qu'ils définissent clairement leur programme en matière de culture. Des personnalités du cinéma, des producteurs, des écrivains et des membres de l'ACTRA, l'équivalent chez les anglophones de l'Union des artistes, se sont réunis à Toronto au lendemain du deuxième débat des chefs. Ils déplorent que la culture n'ait pas été abordée et comme l'explique Greta Juris, ils ont surtout ciblé Stephen Harper.

GRETA JURIS (JOURNALISTE) :

Le nom de Stephen Harper est celui qui revenait le plus souvent sur les lèvres des artistes rassemblés au Centre de diffusion de Radio-Canada à Toronto. "Le mot "art" est mentionné une seule fois dans le programme de monsieur Harper, s'inquiète le cinéaste John Greyson, et il porte uniquement sur l'intention des conservateurs de resserrer le principe du mérite artistique d'une oeuvre pour combattre la pornographie infantile." L'acteur Paul Gross regrette pour sa part que la question de la souveraineté du Canada ait été abordée durant le débat des chefs seulement lors de discussions sur les forces militaires, et non pas par le biais de la culture. L'intervention la plus passionnée, celle de Shirley Douglas, la fille du légendaire Tommy Douglas, fondateur du système des soins de santé universel au pays. "Si les électeurs choisissent un gouvernement qui se fiche de la musique, du théâtre et du cinéma, ils finiront par habiter un Canada qui ne veut plus rien dire." Les craintes des artistes sont basées notamment sur le fait que Stephen Harper songe à déréglementer davantage l'industrie culturelle au pays, déjà fortement envahie par Hollywood. Le vice-président de l'ACTRA à Toronto, Éric Murphy.

ÉRIC MURPHY (VICE-PRÉSIDENT DE L'ACTRA) :

Les conservateurs préconisent la possibilité de permettre la vente des radiodiffuseurs aux étrangers. Et là, ça serait vraiment la fin.

GRETA JURIS (JOURNALISTE) :

Greta Juris, Radio-Canada, Toronto.

Catégorie : Actualités
Invité(s) : GRETA JURIS; ÉRIC MURPHY
Heure de diffusion : 18:00 HAE
Taille : Court, 269 mots

© 2004 SRC Radio. Tous droits réservés.

Doc. : news·20040616·RC·20040616RCNational1800JF003


expositions et événements

Inscrivez-vous au bulletin hebdomadaire

 

 

© Copyright 2017 Réseau Art Actuel
Réalisé par Propage